• Home
  • Blog
  • Quelles sont les tendances de l’immobilier de luxe ?

Quelles sont les tendances de l’immobilier de luxe ?

Suite à une étude réalisée, en juin 2020, par Belles Demeures, il a été établi qu’un décalage est perceptible entre la réalité du marché de l’immobilier luxe et la vision qu’en ont les acheteurs. La mise au jour de cet écart touche, particulièrement, l’augmentation des prix des biens de prestige, mais également les zones de prospection et les logements recherchés.

Biens immobiliers de prestige : des prix en hausse constante

Malgré la crise économique liée au Covid et les conditions d’obtention des crédits immobiliers, la plupart de la clientèle haut de gamme a été épargnée. En effet, les transactions immobilières au niveau des zones chics de Paris ne connaissent pas de problèmes, jusqu’à maintenant. Même si le marché de l’immobilier luxe n’a pas succombé face à la crise sanitaire, force est de constater que la majorité des investisseurs qui veulent acquérir un bien de luxe s’attendent à un effondrement de l’économie française dans les mois à venir.    Bien que 63 % des acquéreurs ont pensé que la crise économique allait faire baisser les prix de l’immobilier de prestige, il n’en est rien. Cette perception est quelque peu erronée, car les prix ne cessent de grimper. Prenons l’exemple du département des Yvelines, dont les prix de l’immobilier de luxe connaissent une augmentation de 14 %. En prenant en compte la situation actuelle et les indicateurs potentiels, cette hausse n’est pas près de s’arrêter. La crise sanitaire a démontré que l’investissement dans l’immobilier reste une valeur sûre. En effet, 55 % des acheteurs maintiennent leur position face à l’investissement dans l’immobilier de luxe, et 18 % pensent, même, à l’augmenter.

La demande pour des biens immobiliers de prestige ne fait que progresser

Malgré le confinement et la crise économique, on pourrait penser que le marché de l’immobilier luxe allait stagner. Toutefois, les recherches concernant les biens de prestige ont explosé durant le confinement, que cela soit en Bretagne ou dans la région Centre – Val de Loire. Selon les statistiques, les visites sur les sites du groupe phare SeLoger concernant l’immobilier de prestige ont progressé de 130 % et de 115 % pour ces deux régions. Toutefois, l’intérêt des acquéreurs pour les résidences secondaires haut de gamme, telles que les manoirs villas, s’est amenuisé pour laisser place aux appartements luxueux des quartiers chics de la capitale.